dimanche 6 janvier 2008

tyraododosaure - les grandes lignes

Pour Co et Elibabette qui me l'ont demandé (et anonymous ??) et pour les autres qui n'auraient pas osé ... voici les grandes étapes de la réalisation de la bête. Le sac mesure grosso-modo 160 cm sur 75 cm (pour un petit garçon de 5 ans) et comporte trois épaisseurs : l'intérieur (en coton blanc), le molletonné (une couette bon marché que j'ai découpée) et le "décor" extérieur.
Pour simplifier le travail, on peut à mon avis remplacer la couette et la housse intérieure par un tissu molletonné, mais on y perdra en confort.

Pour commencer, dessiner le modèle sur papier millimétré, à l'échelle 1/10 c'est très pratique : il suffit ensuite de le reporter sur du papier patron quadrillé au cm en relevant les coordonnées des points principaux.

J'ai d'abord découpé la couette en un seul morceau : à peu de chose près deux rectangles accolés, l'un (le dessus) plus court que l'autre. On plie, et on pique le bas et le côté (et là, c'est super galère parce qu'une épaisseur de couette c'est déjà épais, mais alors deux ...)

Même chose pour le sac intérieur blanc. Ensuite, on les assemble : insérer le sac molletonné à l'intérieur du blanc, endroit contre endroit (si je me souviens bien) et piquer ensemble, sans oublier de laisser une ouverture pour retourner le tout. Fermer à la main.
Avec un fil solide, lier par quelques points les deux épaisseurs (dans chaque coin).

Préparer le "décor" choisi pour l'extérieur, insérer à l'intérieur ce qui a été fait plus haut et coudre à la main tout autour de l'ouverture. Les parties qui dépassent (pattes et queue) sont soit bourrées de ouatine (sortie des chutes de la couette, rien ne se perd ...) soit de molleton. Les ongles et écailles vertes sont coupées à cru dans un plaid en polaire.

Reste à préparer la tête (prévoir une avancée de 15 cm environ à l'intérieur du sac pour que le raccord avec le reste du corps soit propre), elle aussi cousue à petits points. Avant de coudre le dernier côté du "rectangle de tête", j'y ai glissé une petite housse de la même taille garnie de bourre en guise d'oreiller.

Et voilà, le tour est joué ! N'oublier pas l'outil essentiel : un dé à coudre pour protéger vos petites mimines ... et comme d'habitude, je serai ravie de voir vos interprétations ! N'hésitez pas à changer de bêbête, je me suis largement inspirée de celle-là le lien n'est plus valable ...

7 commentaires:

  1. Je ne sais pas si je te l'ai déjà dit mais cette bestiole est géniale, pourvu que ma soeur ne vienne pas jusqu'içi sinon j'suis bonne pour m'enchaîner à la Singer et j'avoue que j'suis un peu larguée dans les explications!!!!
    En tout cas merci de nous en faire profiter et bravo pour cette création!!!

    RépondreSupprimer
  2. Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my site, it is about the CresceNet, I hope you enjoy. The address is http://www.provedorcrescenet.com . A hug.

    RépondreSupprimer
  3. wah je planque vite la page sinon je suis bonne aussi pour en faire un à mon fils!

    bravo! et bonne année à toi!
    bises

    RépondreSupprimer
  4. Cela parait si simple qd tu le raconte...
    Beau travail en tout cas, et merci de nous avoir préparé les explications.

    RépondreSupprimer
  5. Quand on tape "tyraododosaure" avec Google, c'et ton blog qui apparaît en premier. Célèbre en plus ...

    RépondreSupprimer
  6. Prise par mes vocalises et autres doubles croches, j'ai peu de temps pour la couture. Mais on ne sait jamais.... plus tard....
    Bises et bon WE.
    Et pour ta curiosité : j'ai fait un peu de piano mais beaucoup de flute traversiaire.

    RépondreSupprimer

Bonjour !
Si vous posez une question dans votre commentaire, revenez dans quelques jours, j'y répondrai - si je peux - par ici.