vendredi 15 septembre 2017

Pyjamas

Dormir dans une chambre de princesse (comprendre : sous les toits), c'est chouette, mais en été, il y fait vraiment très chaud. Et ce n'est pas toujours facile de trouver un pyjama qui convienne quand on fait du 5 ans pour le tee shirt et du 2 ans pour le short ... C'est dans ces cas là que ça vaut franchement le coup d'avoir appris à coudre (merci à ma sœur Pascale !!)




Le bas est le short n°21 du Ottobre 3/2016, gradé en taille 92, dans une cotonnade trouvée chez Eurodiff. 



Le haut est le tee-shirt n°24 (ou 9 si en petite taille) du Ottobre 3/2012 , dans un jersey rose vif mamzellefourmi , avec un bord côte plus foncé. Je l'ai taillé de mémoire en taille 98. Et avec un petit rappel du bas sous forme de petite patte en bas à droite.


Et comme je n'ai pas une, mais deux princesses (et aussi parce qu'elles font quasi la même taille), j'ai profité d'avoir le patron sous le main pour un faire un deuxième.


Pour les ajustements de taille, j'ai réduit la hauteur de ceinture du short (et donc la largeur de l'élastique), et raccourci le tee shirt de quelques centimètres.
Et pour changer un peu le look du tee shirt, j'ai changé le col en col rond avec fausse patte de boutonnage, et fait des ourlets aux manches au lieu du bord côte.


Deux pyjamas vite faits bien faits qui les ont suivies tout l'été, dans toutes leurs acrobaties ...







vendredi 8 septembre 2017

Robe nounours

Quand le numéro d'automne Ottobre 4/2017 est sorti, j'ai de suite flashé sur la robe 12 "shy bear".



Après réflexion, je l'ai cousue en 92 et allongée en 98, bien que toutes les mesures que j'aie prises correspondent à la taille 92. Je trouve que les modèles Ottobre taillent plus larges que longs.



Pas de difficultés majeures, j'ai suivi à la lettre les explications du modèle. Juste un doute sur la longueur des manches : elles sont plus ou moins 3/4 sur le modèle, je les avais rallongées pour avoir des manches longues et finalement j'ai recoupé (peut-être un peu trop ?) au moment de faire l'ourlet.



Il faut bien cranter les oreilles avant de les retourner pour qu'elles paraissent bien arrondies, et je ne vois pas trop comment faire l'appliquer à la machine sur d'aussi petites pièces que les yeux par exemple ... j'ai tout fait à la main, et je pense y avoir gagné en précision et en temps.
Je regrette juste  de ne pas avoir réussi à avoir de jolis angles dans les coins des poches, vers les oreilles. Toujours mon couteau de surjetteuse qui n'aime pas les épaisseurs ...



Le col est bien fini, avec une bande de propreté : je trouve que ça apporte un côté pro, même si ça ne se voit pas porté.



Côté fournitures, je reste fidèle à Mamzellefourmi pour mes tissus maille : j'ai utilisé un molleton gratté stretch rose malabar vraiment top, et un sweat bouclette cacao lurex argent. Du rose + des paillettes + un nounours, je ne prenais pas beaucoup de risques ... 



J'ai bien envie d'adapter ce modèle à d'autres animaux ... 

mercredi 30 août 2017

#8 Manteau

Objectif du mois d'août pour sa garde-robe capsule : un manteau.





Alors sur ce coup là je triche un peu ... j'avais prévu un manteau pour moi, parce que les demoiselles ont déjà plus que ce qu'il leur faut de ce côté là. Mais j'ai décidément vraiment beaucoup de mal à me remettre à coudre pour moi ... il faudrait pourtant, mon armoire se vide alors que celle des filles se remplit plus vite qu'elle ne devrait, mais la motivation me manque. Entre habiller deux petites sirènes ou une baleine, le choix est vite fait.

Bref, pas de manteau. Mais par contre, sur la liste des fournitures demandées pour la rentrée en grande section, il faut un tablier de peinture. J'avais justement acheté en prévision de l'entrée à l'école un coupon de tissu enduit, mais jusque là ils fournissaient les tabliers alors je n'avais pas pu m'amuser ...

 je crois que ça lui plaît ;-)


Il a fallu alors partir à la recherche d'un patron. J'ai fait quelques recherches sur les blogs, et j'ai trouvé des tas de tabliers qui se ferment dans le dos (vive l'autonomie !), de jolies blouse Citronille (mais j'ai lu trop de choses sur des problèmes de tailles de cette marque), et des blouses d'écolier Gasparine, vraiment jolies et qui plus est le patron est gratuit ! Sauf que je ne savais vraiment pas vers quelle taille me diriger et que je n'ai pas réussi à assembler correctement le patron. Et comme j'avais craqué sur le patron du manteau Magnésium enfant d'Ivanne Soufflet, j'ai décidé de partir de là pour mon tablier. La boucle est bouclée.



Avec Alice, on a réfléchi ensemble à ce qui lui convenait le mieux (fermeture/pressions/boutons, poche(s), ...) J'ai juste modifié le devant pour que la fermeture soit décalée et un peu moins exposée à la peinture, en théorie du moins. Un biais à cheval pour l'encolure, un biais rapporté pour le bas, des coutures anglaises, des manches élastiquées et une devant (l'occasion de soigner mes raccords ...)


Sans oublie la petite étiquette, qui servira aussi à l'accrocher.



Biensûr, on est loin des codes du manteau avec doublure et tout et tout ... j'aurai d'autres occasion de tester ce patron vu comme il est modulable. Mais j'ai gardé les manches montées, et sur tissu enduit ce n'était pas du gâteau.

on change de mannequin ...

Je suis partie sur du 2 ans allongé en 4 ans, version longue. Ça aurait finalement pu être plus court et un peu plus ample en bas, mais niveau carrure je pense que c'est pas mal. Reste à savoir ce que ça donne avec des vêtements plus chauds. Enfin, des vêtements tout court ... on en porte peu ces jours ci !

On en met deux dedans !


Patron Magnesium (largeur 2 ans, longueur 4 ans)
Tissu enduit (?)
Biais et fermeture séparable 45 cm Eurodiff, élastique plat très étroit (11,25 cm)

lundi 31 juillet 2017

# 7 Cravate

Objectif du mois de juillet de la garde robe capsule : la chemise. Initialement prévue pour août, j'ai inversé mes projets d'été.

Je botte en touche ... ma fille râle quand je lui fais mettre un chemisier parce qu'elle "ne peut pas bouger les bras". C'est clairement moins confortable que la maille, elle a raison, je me rends compte que je n'en porte pas non plus parce que ça me gêne pour écrire au tableau, et finalement je préfère aussi côté repassage.
J'aurais pu penser à mon homme sur ce coup là ... mais j'ai déjà tenté, et voir des heures de travail partir en fumée au premier lavage parce qu'un papier jaune est resté dans la poche et a déteint m'a bien refroidie. Et puis arriver au niveau de finitions de celles que je lui achète, je ne suis pas sûre d'en être capable, et c'est peut-être bête, mais les biais et empiècements contrastés à l'intérieur, ça me motive pour le repassage (c'est grave docteur ?).



Je prends donc mon jocker "accessoire" pour cette catégorie, et à défaut de coudre la chemise, je me penche sur la cravate.



Cette cravate, c'est un peu une histoire de famille. Il y a quelques noëls, mon frère R m'offre un magnifique livre, acheté sur les conseils de notre frère JN, féru d'origami et qui vient de rencontrer un artiste qui travaille sur de la soie.


Shadowfolds

A l'intérieur, des œuvres magnifiques sont exposées, et quelques projets faciles sont détaillés pour se faire la main, dont une cravate qui me fait de l’œil. Alors quand JN m'a annoncé son mariage prochain, l'occasion était trop belle.


Il a choisi sa nuance de soie sauvage (ici, bordeau) chez ma petite mercerie, et à partir d'une vilaine cravate je me suis mise au travail. Je crois que la vendeuse était bien contente de s'en débarrasser de celle-ci, entre le motif affreux et la largeur qui n'était plus de mode !



Les explications du livre sont en anglais, mais sont très claires en ce qui concerne les pliages. Ça s'est fait vraiment tout seul. Pour ce qui est du montage de la cravate, j'ai dû tout de même chercher un peu sur le net pour trouver des explications plus précises. Je voulais une doublure plus étroite, pour qu'elle ne se voient pas de l'extérieur, comme sur toutes les cravates qu'on achète, et dans le livre ce n'était pas le cas. J'ai dû chercher un peu avant de tomber sur le site de Joe&Cheryl : DIY wedding ties, sur lequel j'ai trouvé vraiment toutes les infos nécessaires et présentées de façon très claire.



Je regrette juste de ne pas avoir prévu un petit carré de soie noire pour faire une doublure contrastante, je trouve que c'est plus classe. 
J'ai trouvé aussi un blog qui propose un livret d'explications pour créer ses cravates, mais je ne l'ai pas acheté.

En suivant le patron du bouquin pour la cravate, elle était hyper large, il a fallu retailler pas mal et elle reste un peu plus large que mon modèle de base, que j'ai dépiauté pour récupérer le molleton. Peut-être pour mettre en valeur le pliage, ou tout simplement pour une question de mode.



Dans tous les cas, j'aime le résultat, et j'ai cru comprendre qu'il sera fier de la porter !


vendredi 30 juin 2017

#6 Robe flamant rose

Objectif du mois de juin pour sa garde-robe capsule : la robe.



J'avais une idée bien précise de ce que je voulais ... et je suis partie sur tout autre chose.
A 5 ans, on ne jure que par le rose, le rose, et aussi le rose. Et les animaux préférés c'est quoi ? le flamant rose pardi ... et le cochon aussi, devinez pourquoi ? Bon, la licorne a aussi les faveurs de ces demoiselles.



Moi, je n'en raffole pas de cette couleur, mais il faut bien que je m'adapte. Mais j'aime le gris, et il se trouve que les deux s'accordent plutôt bien. J'avais justement en stock tout ce qu'il fallait, et c'était l'occasion de tester une nouvelle technique : le pochoir au freezer paper.



Le pochoir a été découpé dans du freezer paper à la Caméo grâce à un fichier du store, retouché pour limiter le nombre de points. Le freezer paper, c'est très fin, et je n'ai eu quelque chose de propre qu'une fois avoir changé ma lame. J'avais sauvegardé les réglages pour m'en souvenir, mais biensûr le PC a planté entre-temps et j'ai tout perdu. Je me souviens avoir trouvé des infos sur cet article. Je crois pas contre que j'avais trouvé que ça allait mieux en mettant le papier dans l'autre sens, à confirmer.



Pour la peinture, ce sont celles que m'avait offertes le site RueDuCommerce il y a quelques années, de la marque Majuscule. Magenta + blanc, et j'ai retrouvé la nuance de rose du jersey.



J'ai voulu dans un premier temps faire peindre le devant de la robe à ma fille, mais ça s'est avéré être un fiasco ! Le temps que referme le pot de peinture, elle avait déjà patouillé dedans et fait tomber son pinceau au mauvais endroit ... j'avais été inspirée de lui proposer le panneau non cousu. Et quand je l'ai refait, j'ai oublié au passage de poser l'aile avant de peindre.



Le patron de la robe est issu d'un top n°17 "seesaw" du Ottobre 3/2012, rallongé pour en faire une robe. J'aimais bien ces petits mancherons volantés, je m'en suis vue de toutes les couleurs pour les ourler. Mon roulotté à la surjeteuse était vraiment moche, j'ai fait une journée de tests avant de trouver à mettre deux fils mousse dans le boucleur pour étoffer un peu l'ourlet, astuce trouvée sur le site de Christelle Beneytout.

avec un seul fil

avec deux fils

Elle est taillée en 2 ans (T92) pour ma sauterelle de 5 ans, le jersey rose CO/EL vient de chez mamzelle fourmi et est top, juste épais comme il faut et bien extensible. Par contre, le gris en viscose que j'avais en stock s'avère beaucoup trop fin pour en faire une robe ... j'avais pensé que n'ayant pas un poil de gras ça passerait, mais non, du coup ce sont les côtes qui ressortent !



Mais peu importe, elle a beaucoup plu à ma demoiselle qui l'a beaucoup portée cet été, et c'est bien là l'essentiel. Elle s'est avérée bien légère pour les fortes chaleurs, et comme elle est encore un peu longue, je pense qu'elle pourra la remettre l'année prochaine.



vendredi 31 mars 2017

#3 Maillot de bain

Objectif de mars pour sa garde-robe capsule : le maillot de bain.



Et coudre un "vrai" maillot de bain, c'est quelque chose que je n'aurais pas forcément osé facilement. Mais la couture étant à la mode, et on trouve aujourd'hui tous les patrons, fournitures et conseils nécessaires, alors c'était l'occasion de se lancer.

Je ne vais pas mentir, j'en ai pas mal bavé pour cette pièce, mais je suis super contente du résultat !

Je m'y suis mise juste avant que plein de jolis patrons sortent en pdf (notamment le multiple calypso ou encore le joli thalassa), alors je suis partie comme prévu sur le patron n°27 "retro swimmers" du Ottobre 3/2016. qui j'ai un peu modifé pour ne mettre que des bretelles simples, et sans biais aux cuisses.



La première difficulté que j'ai rencontrée, c'est de choisir la taille ... le patron est disponible dès la taille 74 (soit habituellement 1 an), mais le tour de hanches de ma fille était inférieur au minimum (je vous ai dit qu'elle avait ... 5 ans ?). Ça explique aussi pourquoi j'avais besoin de me pencher sur la question, les maillots du commerce adaptés au niveau du torse étant toujours beaucoup trop larges au niveau des fesses.



Voulant faire les choses bien, j'ai pris le parti de mixer les tailles les plus appropriées pour adapter le patron, en utilisant notamment cet article vraiment très instructif trouvé chez Jalie. Fiasco complet ! Malgré mes ajustements (certainement mal faits), ça serrait beaucoup trop aux cuisses. 
Finalement, j'ai tout recommencé en taille 92 sans modification "pour voir", et c'est tombé nickel. J'avais rallongé au départ, mais j'ai finalement recoupé, le maillot semble tailler assez long au niveau du buste.


le fit est parfait au niveau des fesses


Concernant la couture, j'ai mis du temps à trouver les bons réglages. C'est là que j'ai découvert mon nouveau meilleur ami pour la couture stretch : j'ai nommé ... le fil mousse ! ça change vraiment tout, ça vaut le coup d'essayer. Et les réglages ne sont pas si difficiles à faire. Concernant le point, j'ai utilisé le point de surjet superstretch de la surjeteuse, découvert grâce au Guide de la couture à la surjeteuse et à la recouvreuse (au passage, je le conseille fortement !). C'est un surjet 3 fils mais avec un seul boucleur. Le volant est fini avec un roulotté.



Pour les coutures des élastiques, j'ai suivi la méthode trouvée chez Jalie, et c'est très bien allé même s'il faut prendre le coup de main. J'ai utilisé du "lastin" transparent, je ne sais pas ce que ça donnera à la longue avec le chlore, le soleil ... On verra.



Les tissus sont des lycras anti UV trouvé chez La Panda Love Fabrics, résistant au chlore. On verra aussi à l'usage, mais ils ont l'air de très bonne facture. C'est là où j'ai trouvé les imprimés les plus sympas, ces couleurs arc en ciel nous ont plu à toutes les deux.
A l'heure où j'écris ce billet (antidaté pour être classé correctement), l'été se termine et le maillot a tenu toutes ses promesses : Alice a parfois du mal à croiser les bretelles toute seule (et c'est encore plus dur pour le papa ...), alors ils ont tiré dessus un certain nombre de fois et tout a tenu. Le prochain aura certainement un dos nageur ...



Le seul petit reproche que je peux lui faire, c'est ce volant à la taille. Il aurait mérité d'être plus bas, et peut-être aussi un peu plus court. A voir pour une prochaine fois ...



Et  j'allais oublier de vous parler du petit bonnet de bain assorti pour la piscine : j'ai découpé un bonnet qui n'avait plus d'élastique, c'est vraiment tout bête en fait : deux demi-disques et une bande au milieu. Ce qui m'a permis d'adapter les dimensions en une taille intermédiaire entre la taille adulte et la taille enfant, qui ne lui permettait pas de caser toute sa tignasse ! Pour celles qui n'auraient pas ça sous la main, Etoffe malicieuse a mis en ligne un patron depuis : le bonnet Noé.

Je vous quitte avec une photo de mes deux petites sirènes, toutes les deux en maillot beige cannelle. Le rouge est un poopoopidoo (chouette patron aussi !) en liberty jamais blogué.


mardi 31 janvier 2017

#1 Sweat Jovial

Objectif du mois de janvier de sa garde-robe capsule : un haut jersey.

J'avais en tête un adorable panneau de sweat gratté que je venais de commander, avec de l'uni pour le dos et les manches. 
J'allais faire mouche à coup sûr avec ce petit ours ! Mais tout a failli tourner au fiasco quand j'ai reçu mon colis, qui a traîné 15 jours avant d'arriver : l'uni n'est pas du tout de la même couleur que le fond du panneau, le tissu est plus fin que je ne pensais, et de toute façon, le motif est beaucoup trop gros pour être utilisé en vêtement d'enfant (le panneau fait 60 cm de large, et il n'y a en fait pas beaucoup de marge. 
Bref, grosse déception.

Comme patron, j'avais choisi Jovial de Her Little Dressing (Her Little World). Déjà, j'aurais pu y penser, un raglan pour utiliser un panneau ce n'était déjà pas l'idée du siècle ... m'enfin, j'aurais pu changer de modèle.

Après moult réflexions, et aussi après avoir vidé mon armoire à tissus, j'ai finalement décidé de rester sur l'association tissu/patron de départ, en apportant un peu de couleur avec un Liberty, faute de nounours. Et un passepoil bleu, pour pouvoir assortir ce sweat à l'autre molleton que j'ai en stock. Vu que je ne suis pas fan de ce beige, je ferai le pantalon associé en gris-bleu.



J'avais un peu peur de l'association maille/tissé, mais je n'ai eu aucun problème, si ce n'est que le couteau de la surjeteuse n'a pas du tout aimé le passepoil ... ce qui m'a permis de trouver une technique assez efficace pour défaire une couture à la surjeteuse.
Ce sweat a été l'occasion aussi de tester le biais d'encolure. Peut mieux faire, mais ça fait tout de même plus propre que rien du tout.



Patron : Jovial de Her Little Dressing (Her Little World)


Matières : Sweat gratté 250g coloris Warm Taupe, La Panda Love Fabrics
                 Liberty Adelajda Kaki
                 Biais gris bleu et mèche de coton Eurodif
                 Charm étoile déniché dans mes pots à trésors


Modifications :
  • patron gradé en 3 ans pour la largeur, et en 4 ans pour la longueur, pour ma crevette de 4 ans 1/2
  • j'ai déplacé le cran de montage de la manche, qui ne me semblait pas au bon endroit
  • mon tissu étant suffisamment élastique (environ 50%), je n'ai pas fait l'ouverture dans le dos et j'ai bien fait
  • j'ai raccourci la bande d'encolure de 5cm en longueur, et d'1 cm en hauteur, et je trouve qu'elle n'est pas encore aussi propre que j'aurais voulu
  • j'ai retaillé  au moins 4,5 cm en longueur de manches, et 2 cm de chaque côté en largeur aux poignets, mais sans l'attaquer aux emmanchures.
Je me rends compte après coup que toutes les modifications que j'ai faites étaient prévisibles et se voyaient sur les photos de présentation ...

Au final, je ne suis pas franchement convaincue par ce vêtement. Satisfaite de la réalisation, mais pas de la coupe, trop large et pas dans le style de ce que je mets à ma fille habituellement. Je ne pense pas refaire ce modèle.