mardi 28 février 2017

#2 Jegging dynamique






Ojectif du mois de février pour sa garde-robe capsule : un pantalon.



Et habiller une crevette en pantalon, ce n'est pas une mince affaire, je vous le dis. Dans le commerce, à part les Morphologik de chez Vert Baudet une taille en dessous, on oublie. Jusque là les leggings faisaient l'affaire, mais je me rends compte qu'ils deviennent trop courts s'ils ne sont pas flottants. 
J'avais envie d'essayer le jegging dynamique du pack Her Little Dressing (Her Little World). Ce petit pantalon me semble plein de potentiel, à la fois facile à vivre avec une talle élastiquée et dans une matière bien stretch, et en même temps un peu plus typé qu'un simple legging avec ses découpes originales façon jodhpurs.



Initialement prévu dans le même molleton que le sweat jovial du mois de janvier, j'ai finalement pensé que ça ferait trop uniforme de porter les deux ensembles, alors j'ai choisi un molleton figue que j'avais en stock depuis longtemps. Mais comme je compte aussi y couper une veste, il ne fallait pas se louper ... alors j'ai fait une première version toute simple dans mon molleton beige pour checker la taille. Elle était faite la première semaine de février, et j'ai pourtant attendu le dernier dimanche pour la version définitive ... une deuxième fois, ce projet n'aurait pas vu le jour sans le coup de pied au c*l du projet capsule !



Les découpes sont purement décoratives : si on superpose les côtés et devants ou dos du patron, les courbes coïncident exactement. Il suffit donc de juxtaposer ces pièces et les maintenir avec quelques morceaux de scotch (ou même juste un poids) et obtenir un patron de petit pantalon basique.




Patron jegging dynamique de Her Little Dressing (Her Little World)

Matières : molleton bien dense couleur figue de mon stock 
                  Liberty Adeljda Kaki
                  Biais ocre et mèche de coton Eurodif

Modifications :

  • Coupé en 2 ans en largeur,  et rallongé en 4 ans (et ça pourrait encore être plus ajusté)
  • Le couteau de ma surjeteuse peinait trop pour couper deux (ou trois !) épaisseurs de molleton. Je ne sais pas si c'est parce qu'il est à changer ou si c'est normal ? Du coup, il faut prévoir des marges de coutures de 7 mm et surjeter à ras du couteau.
  • J'ai trouvé le pantalon beaucoup trop haut d'enfonçure ! Surtout devant. J'ai raboté 4 cm devant et sur les côtés, et 2 cm dans le dos. Je sais ne pas être la seule à devoir faire un ajustement de ce côté là, alors si vous avez prévu de le coudre, pensez à vérifier avant de couper la ceinture.
  • En ce qui concerne la ceinture justement, je vous conseille d'adapter ses dimensions en fonction de l'élasticité de votre tissu pour la longueur (plus le tissu est élastique, plus vous pouvez raccourcir la ceinture), et à la largeur de l'élastique pour la hauteur. La fiche ne précise pas pour quelle largeur d'élastique elle est prévue, mais celui que j'avais sous la main (15 mm) était trop étroit par rapport à la largeur de la ceinture du patron initial (3 cm une fois en place). Prévoir 2 fois la largeur de l'élastique + 5mm + marges de couture. (note pour moi-même : j'ai mis 42 cm d'élastique pour Alice, marges non comprises)
  • D'après les explications, il faudrait surpiquer la ceinture en rabattant les marges vers le haut. Ça me semble être une mauvaise idée dans la mesure où il y a encore une épaisseur supplémentaire de ce côté là, et ce n'était pas très heureux.
  • Mon molleton figue étant très dense et bien épais, avec en plus l'épaisseur des décos et du passepoil, je n'ai pas réussi à faire un joli ourlet. Finalement, avec un biais comme pour le bas de la veste, c'est nettement plus facile et aussi joli.

Au final, je suis bien contente de ces deux petits pantalons. Je pense essayer dans un tissu plus fin et bien élastique pour les beaux jours, peut-être en le coupant un peu plus étroit encore. Si j'ai le courage de grader le patron dans une taille qui n'existe pas ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour !
Si vous posez une question dans votre commentaire, revenez dans quelques jours, j'y répondrai - si je peux - par ici.