lundi 20 janvier 2020

robe à l'abeille

Voilà des mois (années ?) que je n'ai pas publié ici, mais je reviens comme si de rien n'était, d'accord ? Peut-être juste pour cet article, peut-être de façon un peu plus pérenne, c'est l'avenir qui le dira.

Cette petite robe, je l'avais en tête depuis des mois. Ma fille avait choisi le molleton à paillettes jaune, et Corentine chez Motif Personnel m'avait confirmé qu'il matchait bien avec cette popeline fleurie Art Gallery Fabrics que j'aimais beaucoup. Une petite robe sweat toute simple, qui serait vite faite ...




Seulement, voilà. Le vite fait, chez moi, ça n'existe pas.
Je trouvais que le corps serait un peu tristoune, même avec les paillettes, et je voulais un rappel de la jupe pour égayer. J'ai pensé à découper des fleurs, mais elles étaient trop petites. Un appliqué ? Mais lequel ? Et comme souvent, j'ai laissé le tout en jachère quelques temps. Pas inspirée. Pas si facile d'associer quelque chose avec ce jaune.



Jusqu'à ce que je retombe sur cette petite étiquette en "snap pap", ou cuir végétal, sur lequel j'avais appliqué un flex découpé à la Silhouette. Initialement dessinée pour un autre projet, je ne l'avais pas cousue après avoir changé d'avis et l'avais gardée "au cas où", parce que j'y avais passé déjà pas mal de temps (comprendre : plusieurs heures). Et là, ça a fait tilt. Une abeille ! mais oui, voilà le motif qui allait relier le jaune et les fleurs.
Et comme je demande toujours l'avis et les envies de mes demoiselles quand je couds pour elles, j'ai discuté de l'abeille avec C : "oui, mais alors une toute rigolote, pas comme une vraie". Sur ce point au moins, le cahier des charges est rempli ;-) 



J'ai dû mixer plusieurs techniques pour arriver au résultat que j'avais en tête. 
Puisque le fond était déjà jaune, je voulais un appliqué inversé pour le corps de l'abeille. J'aime beaucoup les appliqués/brodés en piqué libre, et même si je ne maîtrise pas encore bien cette technique, je voulais essayer pour accentuer ce petit côté "naïf " du dessin. J'ai d'abord essayé sur une chute de coton à patchwork avec un imprimé foncé, qui aurait apporté plus de relief que de l'uni, mais je me suis vite rendue compte qu'après quelques passages en machine, il ne resterait plus grand chose de mon appliqué. Je me suis rabattue sur un jersey qui devrait moins s'effilocher. On verra.
Pour les ailes, j'ai pris un petit morceau de voilage, que j'ai d'abord appliqué au thermocollant (pas l'idée du siècle parce que la colle est passée un peu à travers) puis brodée avec un zig-zag serré. Le bouton apporte un peu de volume.



Pour la fleur, j'ai gardé ma première idée du piqué libre, mais je l'ai d'abord collée au vliesofix (chose que je ne pouvais pas faire pour l'abeille puisque je devais y découper les rayures), donc elle devrait tenir au lavage.
Et pour la tige, que je voulais bien épaisse, j'ai fait un triple point droit avec deux fils dans mon aiguille.



Et pour la robe ? Une petite robe raglan, "Circus Horse", un modèle du magasine Ottobre 4/2013, mais que j'ai finalement pas mal modifié (la construction au niveau de la jonction pour l'effet superposition, la longueur du buste, celle des manches, la largeur de la jupe ...) Bref, c'est plus une base qu'autre chose, mais c'est pour cela que j'aime beaucoup les patrons Ottobre : ils sont suffisamment simples et bien taillés (à condition de bien prendre les mesures) pour servir de base à toutes mes envies, et le même patron peut être réutilisé plusieurs fois sans avoir l'impression d'avoir fait la même chose.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour !
Si vous posez une question dans votre commentaire, revenez dans quelques jours, j'y répondrai - si je peux - par ici.